Les Méningiomes

Points forts

Les méningiomes sont des tumeurs majoritairement bénignes pour lesquelles votre neurochirurgien va vous proposer en fonction de la taille, de l’évolution et des symptômes associés une prise en charge adaptée qui peut aller de la simple surveillance à la chirurgie ou aux rayons.

Offre de soins

Vos spécialistes

Les méningiomes sont les tumeurs cérébrales primitives les plus fréquentes et sont habituellement bénignes. Avec près de 300 méningiomes opérés chaque année, le service de Neurochirurgie de La Pitié-Salpêtrière possède une expertise technique et scientifique unique dans cette pathologie.

Qu’est-ce qu’un méningiome ?

Un méningiome est une tumeur intra-crânienne développée aux dépens des méninges qui sont les enveloppes protectrices du cerveau. Le méningiome va donc se développer en comprimant très progressivement le cerveau, ce qui va provoquer des symptômes. Les méningiomes sont habituellement découverts vers 60 ans et sont plus fréquents chez la femme (2 femmes pour un homme).


Quels sont les facteurs favorisant la survenue d’un méningiome ?

La très grande majorité des méningiomes sont liés “au hasard”, c’est-à-dire qu’ils surviennent sans facteur favorisant. Néanmoins, il a été découvert ces dernières années que certaines hormones pouvaient favoriser la survenue de méningiomes : l’acétate de cyprotérone (Androcur), l’acétate de chlormadinone (Luteran) et l’acétate de nomegestrol (Lutenyl). Ces 3 molécules ont fait l’objet d’études par l’Agence de Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) (PDF disponibles ci-dessous). Les méningiomes peuvent également être favorisés par des antécédents de radiothérapie crânienne. Enfin les méningiomes surviennent chez près de 50% des patients atteints de Neurofibromatose de type 2, une maladie génétique dont notre service est centre de référence.


Quels sont les symptômes révélateurs ?

Les méningiomes peuvent être révélés par des maux de tête, des difficultés d’apparition progressive à mobiliser une partie du corps, à sentir ou à parler, voire des troubles du comportement. Il n’est pas rare de se voir diagnostiquer un méningiome sur une imagerie prescrite dans un autre objectif. Une prise en charge neurochirurgicale est alors recommandée.


Comment fait-on le diagnostic ?

Un méningiome peut être diagnostiqué au scanner où il apparaît comme une masse ronde à la périphérie du cerveau, avec un épaississement de l’os au niveau de sa base d’insertion sur la méninge.

Méningiome frontal droit au scanner
Epaississement osseux en regard du méningiome

Il est plus fréquemment retrouvé sur une IRM sous forme d’une masse “blanche” après injection du produit de contraste intraveineux et entourée d’un œdème. Les méningiomes peuvent se rencontrer dans différentes localisations intra-crâniennes, plus ou moins facilement accessibles et qui conditionneront la technicité et les risques du geste qui vous sera proposé par votre chirurgien. 

Méningiome de la convexité
frontal droit
Méningiome frontal gauche avec oedème péri-lésionnel
Ménigiome frontal droit avec queue de comète durale
Méningiome clinoïdien gauche
Méningiome olfactif
Méningiome de la face postérieure
du rocher droit

Comment traite-t-on les méningiomes ?

En cas de découverte fortuite, les méningiomes peuvent être simplement surveillés, en raison de leur nature à priori bénigne. Si un traitement vous est proposé par votre chirurgien, il pourra consister en une chirurgie ou une irradiation ciblée par radiochirurgie Gamma-Knife.

En savoir plus sur cette pathologie

Nos publication scientifiques

1 - Validation of a scoring system to evaluate the risk of rapid growth of intracranial meningiomas in neurofibromatosis type 2 patients

Abi Jaoude S, Peyre M, Degos V, Goutagny S, Parfait B, Kalamarides M

J Neurosurg. 2020 May 22:1-9

Consulter la publication

2 - De novo and secondary anaplastic meningiomas: a study of clinical and histomolecular prognostic factors

Peyre M, Gauchotte G, Giry M, Froehlich S, Pallud J, Graillon T, Bielle F, Cazals-Hatem D, Varlet P, Figarella-Branger D, Loiseau H, Kalamarides M

Neuro Oncol. 2018 Jul 5;20(8):1113-1121

Consulter la publication

3 - Progestin-associated shift of meningioma mutational landscape

Peyre M, Gaillard S, de Marcellus C, Giry M, Bielle F, Villa C, Boch AL, Loiseau H, Baussart B, Cazabat L, Raffin-Sanson ML, Sanson M, Kalamarides M

Ann Oncol. 2018 Mar 1;29(3):681-686

Consulter la publication

4 - Normal meninges harbor oncogenic somatic mutations in meningioma-driver genes

Boetto J, Plu I, Ducos Y, Blouin A, Teranishi Y; Brainbank Neuro-CEB Neuropathology Network; Bizzotto S, Kalamarides M, Peyre M.

Acta Neuropathol. 2023 Dec;146(6):833-835.

Consulter la publication

Respective roles of Pik3ca mutations and cyproterone acetate impregnation in mouse meningioma tumorigenesis

Cômes PC, Le Van T, Tran S, Huard S, Abi-Jaoude S, Venot Q, Marijon P, Boetto J, Blouin A, Bielle F, Ducos Y, Teranishi Y, Kalamarides M, Peyre M

Cancer Gene Ther. 2023 Aug;30(8):1114-1123.

Consulter la publication